Philosopher en cinéma…

Diapositive1

Pour cette nouvelle année scolaire, Barbara Panero en association avec deux professeurs de philosophie, Laure Fournier du Lycée la Fourragère de Marseille et Christian Tefas du lycée de la Fourcade à Gardanne, ont mis en place et expérimenté auprès de jeunes lycéens une nouvelle formule pédagogique créant un pont entre philosophie et cinéma.

Cet atelier propose de prendre conscience de notre façon de voir des images, ici des images cinématographiques et de découvrir l’art du cinéma, selon une visée d’éveil critique et d’esprit cinéphile.

Mais surtout nous voudrions permettre à l’élève de s’exercer à commenter et à réfléchir sur un film auquel il vient d’assister, au lieu de recevoir sans questionnement et/ou de l’oublier comme on le fait le plus souvent avec les objets de consommation ordinaire. Non seulement de réfléchir sur le contenu du film mais aussi sur sa nature même, parfois équivoque quant à son appartenance à un genre, équivoque aussi dans son intention de fabrication (commerciale et/ou artistique).

Qu’est ce que le cinéma ? est la question qui sous-tend l’atelier.

Un spectacle montrant des images en mouvement ?

Un lieu plongé dans le noir ?

Une expérience de spectateur ?

Un acte de création ?

Une technique, un langage ?

Ayant une longue ou jeune histoire, par rapports à d’autres arts?

Une pensée sensible ?

Qui se crée à partir de « blocs de mouvements-durées » selon le philosophe Gilles Deleuze ?

Ou seulement « d’émotions » selon la vision peut-être réductrice du cinéaste américain Samuel Fuller dans Pierrot le fou de Jean-Luc Godard ?

Ou encore comme la formule du critique André Bazin, reprise en début de générique dans Le mépris de Jean-Luc Godard : « le cinéma est un regard qui se substitue au nôtre pour nous donner un monde accordé à nos désirs. »

La question reste ouverte.

Toutes ces réponses qui ne sont pas nécessairement incompatibles entre elles montrent que le cinéma est sans doute difficile à définir dans la mesure même où sa dimension proprement créatrice met en question la nature même de son geste.

Barbara Panero et Christian Tefas

Pour connaître les détails du déroulé de l’atelier, merci de contacter Barbara Panero via lacinereveuse... A bientôt…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s